Rechercher
  • philippeclemente

"PRÊT POUR MAIGRIR ? EN ÊTES-VOUS SÛR ? "


PRÊT POUR MAIGRIR ? EN ÊTES-VOUS SÛR ?

L’OBSESSION DU POIDS

Être obsédé par son poids, vouloir maigrir à tout prix fait grossir !!!

Aussi surprenant que cela puisse paraître, 76 % des personnes qui souhaitent maigrir y parviennent mais 95 % reprennent les kilos perdus, voir un peu plus, après quelques semaines ou quelques mois.

Vouloir modifier son physique sans commencer par son mental est utopique.

Perdre du poids c’est d’abord tenir en échec les mécanismes naturels de régulation du poids, dont le rôle est de protéger les réserves de graisses de toute dilapidation déraisonnable.

Le surpoids, en dehors de pathologies particulières ou dérèglements hormonaux, trouve sa source dans le fait que la nourriture pour certains, tente de régler des difficultés psychologiques auxquelles nous ne savons pas faire face.

Si nous ne cédons pas à nos envies, nous ne pouvons plus contenir les pensées et les émotions qui nous submergent.



SE RACONTER DES HISTOIRES

C’est parti, on est au régime !

On commence alors à se rassurer avec des phrases, telles que :

« Les produits 0% sont meilleurs au goût que les autres »

« Manger des légumes à l’eau sans le moindre assaisonnement, c’est TOP » !

« Non, non je n’ai pas faim je t’assure, en plus j'ai mangé une pomme il y a trois heures !!!! »

Nous ne pensons plus qu’à cela, tous les sujets de conversation mènent à cela.


Cette mobilisation psychologique a un nom : « RESTRICTION COGNITIVE »


Cet état de contrôle excessif, désorganise les processus physiologiques, créé un effacement des sensations alimentaires, aggrave les troubles du comportement et réduit d’autant les possibilités d’une réussite d’amaigrissement future.

La chair étant faible, le moindre écart devient une catastrophe, une affaire d’état.

La culpabilité s’installe.




PAR QUOI COMMENCER ?

Un grand nombre de situations que nous vivons au quotidien sont potentiellement des points de bascule vers une compulsion alimentaire.

Tristesse, colère, déprime, stress, inconfort physique ou psychologique et même la joie.

Nous mangeons lorsque nous sommes contrariés, en colère non exprimée, anxieux, insatisfait de nous même et de la vie en général.


Nous nous punissons surtout si une personne de notre entourage surveille ce que nous mangeons. Autant ne pas être le seul à être contrarié.

« Je ne suis pas bien, je ne vais pas, en plus, manger des endives et du poisson bouilli !!! »

« J’en profite, j’ai bien le droit, surtout que ça fait trois jours que je fais attention, et puis tout le monde s’en fout, alors… »


Pour débuter dans de bonnes conditions, je dois faire un point avec mon état émotionnel et tenter de régler ce que j’ai glissé sous le tapis il y a bien longtemps et qui n’a pas bougé depuis.

Et oui, faire le deuil de nos habitudes alimentaires réconfortantes, impose d’autres pertes plus ou moins assumées !

Une psychothérapie vous aidera à y voir clair dans votre histoire, vos ancrages, vos empreintes émotionnelles négatives et permettra de vous apaiser avant tout changement physique.


Devenir une personne mince nécessite une préparation psychique.




QUELLE METHODE CHOISIR ?

Vous avez fait le ménage dans la partie haute de votre corps (la tête), il est maintenant temps de réfléchir à la façon d’aborder votre futur VOUS.


Première étape : LA DÉTOX ALIMENTAIRE


Ce n’est pas parce que nous avons décider de maigrir que ça va marcher. Pourquoi ?


- Parce que nous sommes sans le savoir, addictes à certaines toxines

Exemple : le sucre, déjà présent partout, sous différentes formes et en plus, nous en rajoutons, parce que c’est meilleur, parce que ça nous fait du bien et parce que nous l’avons toujours fait.

- Parce que nous faisons des erreurs alimentaires depuis toujours

On peut manger de tout mais pas à n’importe quelle heure (du pain, oui, mais seulement le matin, du chocolat oui mais seulement au gouter, un petit café, oui mais surtout pas en fin de déjeuner, etc…)

- Parce que certains aliments doivent être mangés avant certains autres (ex : le cru avant le cuit)




Deuxième étape : FAIRE UN RÉGIME, CE N’EST PAS SEULEMENT LES ALIMENTS !


- C’est aussi la façon de les ingurgiter

- C’est le temps que vous allez consacrer à vos prises alimentaires

- C’est comment vous allez répartir vos repas sur une journée

- C’est comment vous allez adapter les quantités

- C’est maîtriser la sensation de faim (votre cerveau vous signale que vous avez assez manger 15 minutes après que ce soit le cas)




Troisième étape : PERDRE DU POIDS, C’EST BOUGER


Aujourd’hui nous vivons dans des boites (maison, appartement), nous circulons dans des boites (voiture, bus, train, métro, RER) pour aller jusqu’à notre boite (entreprise).

Nous montons les étages dans une boite (ascenseur), nous travaillons dans une boite (un bureau), devant une boite (un écran d’ordinateur), le midi nous mangeons des boites (pasta box, etc…), puis nous reprenons notre boite en fin de journée (voiture, train…).


Nous appelons notre épouse avec une boite (un smartphone) et si elle ne répond pas nous laissons un message dans sa boite (vocale). En arrivant nous vérifions si nous avons du courrier dans la boite (aux lettres), nous dînons dans la cuisine qui est une boite, nous nous lavons dans la salle de bain qui est une boite, regardons un film dans une boite (TV), et dormons dans une chambre qui est une boite.


Notre vie est en boite et nous finirons tous dans une boite !


C’est agaçant, je sais, mais c’est la triste réalité du rythme qu’impose la société moderne.


BOUGER, c’est changer nos habitudes.

Marcher, se déplacer en vélo, prendre l’escalier quand on peut, faire des pauses régulièrement pour se dégourdir les jambes (il y a une tolérance pour la clope, pourquoi pas pour les non-fumeurs), manger dans le calme et correctement, faire quelques minutes de marche autotélique après le déjeuner, trouver une activité sportive qui nous corresponde.

Marche autotélique : marche qui n’a d’autre but quelle même. Marcher droit aide le cerveau à tourner rond !!!)




Quatrième étape : MAÎTRISER LE STRESS ET SON ETAT ÉMOTIONNEL, PERMET DE MAÎTRISER SON POIDS


Respirer, cela s’apprend. C’est même primordial.

- Mal respirer limite les échanges gazeux et l’élimination des toxines

- Respirer est le moyen de gérer le stress et les émotions

- La respiration influe sur le rythme cardiaque, la circulation, la digestion, le métabolisme, la température interne

Vous ne tiendrez pas un régime dans la durée si vous ne maîtriser pas vos émotions.


EN BREF

La perte de poids nécessite un changement de vie, de rythme, d’habitudes. Y parvenir n’est pas chose facile.

La réussite sera d’autant plus belle !!!


Pour en savoir plus, consulter notre site : https://www.ose-osmose.com

(onglet coaching et formation Détox)


Demande d’infos : contact@ose-osmose.com

63 vues
CONTACT

16, route de Louhans

71330 SIMARD

​​

Tel : 06 14 10 55 02

contact@ose-osmose.com

  • Facebook - White Circle